Espace Pro - Groupes  01 meteo 01 mail  01 carte 01 calendrier 01 boutique fr en

trail

Centre Trail du Caroux sur les conseils d'Antoine Guillon


trail 01Le massif du Caroux… Ce n’est pas l’homme qui façonne la montagne, mais la montagne qui façonne l’homme.
Depuis maintenant 8 ans, la 6666, épreuve redoutable et redoutée des adeptes du trail longue distance, emprunte les sentiers tortueux du massif du Caroux.
Cette montagne de blocs rocheux présente des pics inaccessibles, des parois fantastiques, des gorges impressionnantes, un plateau verdoyant et fleuri, une tourbière, des forêts méditerranéennes ou continentales selon leur versant…et une multitude de chemins d’où le promeneur ou le coureur ressort avec des images de paysages incroyables, de rencontres avec les animaux sauvages, mouflons et rapaces.
Il n’est donc pas surprenant si à présent quantité de trailers viennent toute l’année préparer leurs grands rendez-vous de trail, que ce soit pour un Grand Raid 6666 ou le plus célèbre Grand Raid de la Réunion. Le Caroux est devenu en quelques années une montagne de référence pour les trails techniques. Ses ascensions de 800m+ faites de marches en pierres, ses descentes infernales à même la roche mère, le tout sur des monotraces sinueuses, vertigineuses et aux panoramas à couper le souffle, en font un incomparable terrain pour :

trail 02-        Le renforcement musculaire,
-        Le travail de proprioception,
-        Le travail de lecture de terrain,
-        Le travail mental lors des ratios distance-temps minuscules,
-        Le travail d’économie de course,
trail 03-        Vaincre sa peur des dénivelés forts,
-        Le travail de gestion des efforts variés,
-        Passer des journées inoubliables.

Que ce soit à la faveur d’un printemps précoce, sous une chaleur accablante, lors d’un été indien ou sur le tapis blanc éphémère d’une couche de neige, le Caroux accueille les sportifs en toute saison, et recèle quelques surprises, comme ce weekend fou organisé par l’association 6666 Occitane avec la Saute Mouflon et le Grand Raid 6666, ou les stages de trail organisés par Globetrailers, le team ouverts à tous d’Antoine Guillon et Christophe Le Saux.

Animés d’un esprit de découverte et de respect de l’environnement, pour le plaisir de renouer avec une nature sauvage ou pour s’immerger dans ce qui pourrait bien être un bain de jouvence, osez le Caroux, vous ne le quitterez plus !

2-3 parcours types pour se préparer au Grand Raid 6666 ou à la Diagonale des Fous

Afin de bien se préparer à ces deux ultras très similaires dans leurs types de terrains et de difficultés (technicité, hauteur des marches, pourcentage des ascensions et des descentes, virages serrés et encombrés d’obstacles, courtes relances, chaleur, autonomie totale sur de longues portions), il convient de s’y adapter en y effectuant quelques virées spontanées ou des blocs organisés sur un weekend.

Circuit 20km

Durée moyenne : 20 km / 1 100m+, 3h à 5h : Mons la Trivalle – Bardou – Col du Montahut – descente sur Olargues jusqu’au pont type Eiffel, voie verte jusqu’à Mons.

Intérêt : Type d’entraînement assez dynamique, où une partie de l’ascension permet de trottiner et où les descentes sont peu traumatisantes. Idéal pour repartir le lendemain sur une autre sortie.

Le conseil : N’envoyez pas trop sur la descente d’Olargues, préférez un bon final sur les 4 km de voie verte très plate, avec 2 km à 85% de votre FCmax puis les 2 dernier tranquilles.

Parcours : De Mons la Trivalle à Bardou fléchage jaune et rouge GR de Pays. Du bardou à Montahut GR 7 Blanc et rouge. AU sommet du MOntahut piste bleue peu marqué jusqu'au hamau du Cros. Ensuite route et bien etudier la trace a cet endroit l'objectif étant de rejoindre la piste verte por un final à plat...


 

Circuit 35km

Longue durée : 35 km / 2 300 m+ et -, 5h30 à 9h : Colombières sur Orb – la Fage – Cours le haut – portail de Roquandouire – Andabre – chapelle St Eutrope – Col de l’Ourtigas – Douch par Serre d’Arrêt – montée au plateau pour descendre l’Esquino d’Aze jusqu’à Colombières.

Intérêt : Parfait pour une journée de bloc ; la technicité est franche, les montées redoutables, la descente de l’Esquino d’Aze fantastique, les paysage fabuleux. Excellent pour votre mental et vos fibres musculaires, vous fera obligatoirement travailler l’économie de course à un moment.

Le conseil : Prenez un pique nique, la fringale peut surprendre car le parcours est exigeant. Chargez copieusement en eau au refuge de la Fage car vous n’en trouverez sans doute plus avant Douch. Si d’aventure vous vous sentez trop fatigué ou qu’il pleut, évitez l’Esquino d’Aze. A Douch, suivez la route sur 3 km jusqu’au parking d’entrée de la Fage puis rejoignez le refuge pour descendre plus facilement par les gorges de Colombières.
Trace GPX en prévison


Circuit 22km

Très dense en D+et D- : 22 km/ 2 000 m+ et-, 3h45 à 5h30 : Mons la Trivalle – Table d’orientation – Descente du Garel jusqu’à la Trappe –ascension de l’Esquino d’Aze – retour par la table d’orientation – descente du sentier des Gardes jusqu’à St Martin de l’Arçon – remontée à Bartouyre – fin de descente du sentier des Gardes jusqu’à Mons.

Intérêt : Parfait pour s’adapter au terrain dur car la majorité de la sortie se fait sur roche. Globalement très technique, avec de gros pourcentages et des hauteurs de marches pires qu’à la Réunion, ce terrain vous fera progresser en force et puissance musculaire.

Le conseil : N’essayez pas de monter dans les tours, restez sages pour tirer profit de la sortie et évitez les risques supplémentaires. S’il pleut, je vous déconseille l’aller-retour Bartouyre – St Martin.
Trace GPX en prévison


Circuit 18km

Travail unique de D+ et D- : 18 km / 2 100 m+ et -, 4h à 7h : Mons – sommet du sentier des Gardes – redescente jusqu’au pont des Soupirs, remontée identique, descente identique, remontée jusqu’au replat intermédiaire (450m+) et retour à Mons, soit 2,5 x le Sentier des Gardes.

Intérêt : C’est la sortie type pour casser de la fibre musculaire, entretenir sa patience, sa trajectoire de course, son économie gestuelle et se projeter mentalement sur son objectif.

Le conseil : Sur la seconde montée, à partir du replat, monter en trottinant davantage ou en adaptant une marche plus rapide pendant 12’, fréquence cardiaque entre 83 et 85% de votre FCmax. Le reste de la sortie gagne à être parcourue cool en endurance (76-80% max).

Le parcours: 2 Montées sèches du pont des soupirs au premier pin que vous rencontrez aux alentours de la cote 1000. Vous pourrez faire le tour dudit arbre :). La troisième montée s'arrête à la cote 677 au col de Bartouyre au début du replat. Compter un peu plus si vous vous garez derrière l'office de tourisme de Mons: 1 km par la voie verte et le parking des gorges à remonter.


 

03 laureline 01 brogniart 05 lionel 04 renaud

griffoulas

6666 2017  banuts 2016  trails du caroux 2017